Faciliter l’accès à une alimentation saine

Le réseau GAB/FRAB accompagne les collectivités pour développer les circuits courts de commercialisation sur leur territoire et faciliter l’accès des consommateurs à des produits biologiques locaux avec un budget si possible constant.

acces

    Pourquoi développer la vente de produits bio en circuits courts?

    Parce que tout le monde s’y retrouve !

    • Côté consommateur : c’est un bon moyen de s’approvisionner en produit de qualité, cultivés à proximité, d’une fraîcheur et d’une traçabilité indéniable
    • Côté producteur : en évitant les intermédiaires, il obtient une rémunération plus juste et la reconnaissance du consommateur
    • Côté territoire : c’est un meilleur bilan écologique (production respectueuse de l’environnement, maintien de la biodiversité et de la qualité de l’eau, limitation des transports…) et un impact socio-économique positif (relocalisation et pérennisation d’une activité agricole et des échanges locaux)

     

    Comment une collectivité peut-elle développer la vente de produits bio en circuits couts?

    En informant les citoyens des lieux et mode de distribution:

    Des outils existent pour faciliter l’accès aux produits bio locaux du territoire. Des annuaires papier départementaux, une carte web interactive régionale, vous aideront à faire connaitre l’offre à vos habitants et/ou nouveaux arrivants. Des outils plus généralistes à destination du grand public peuvent également être mis à votre disposition pour faire connaître l’agriculture biologique (expositions, plaquettes d’information…). Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre GAB !

    En accompagnant la création de marchés, de poitns de vente collectifs…

    Le réseau GAB-FRAB accompagne les collectivités dans la création de circuits de commercialisation permettant un accès à des produits bio et locaux tels que les marchés, magasins de producteurs, paniers, site de commandes en ligne … Cet accompagnement s’articule autour de la définition du projet, l’organisation de comités de pilotage, la mise en relation de producteurs avec la collectivité et la création et/ou mise à disposition d’outils de communication.

    En soutenant les actions d’accompagnement à un changement d’alimentation

    Le défi « Familles à alimentation positive » est un projet initié en Rhône Alpes par Corabio sur la ville de Lyon pour la première fois en 2012. Le principe ? Relever le défi d’augmenter sa consommation de produits bio sans augmenter son budget. Recrutées par des structures relai (centre social, MJC, centre médicaux-sociaux…), les familles sont organisées en équipes pour faciliter les échanges et l’entraide. Durant la totalité du défi, chaque famille effectue 3 relevés d’achats et participe à des temps forts (soirée de lancement, échanges avec un diététicien nutritionniste, visite de ferme, cours de cuisine,…). Peu importe d’où l’on part, l’essentiel est de progresser ensemble ! Cette expérience réussie à séduit au delà des frontières de la région rhône-alpine puisque un premier défi s’est lancé en Bretagne, sur le Pays des Vallons de Vilaine en octobre 2014. L’essaimage est en cours sur les autres départements bretons.

    En appuyant la création de circuits de proximité à dimension sociale

    En Bretagne, comme dans beaucoup d’autres régions, producteurs, consommateurs, acteurs sociaux élus locaux, citoyens,… participent à de nouvelles initiatives associant activités économiques et action sociale. Il s’agit de projet de circuits de proximité, vecteurs de plus de solidarités, car cherchant à donner accès au plus grand nombre à une alimentation de qualité au travers l’accessibilité sociale ou géographique ; et/ou accompagner à l’insertion économique et sociale des personnes plus éloignées du monde du travail.

     

    En savoir plus : www.devlocalbio.org