Loi EGAlim, 20% de produits bio en resto-co, un objectif collectif !

conférence EGALIM

Une conférence sur l’application de la loi EGALIM, organisée par Agrobio 35

Suite à la publication au Journal Officiel du Décret de la Loi EGAlim, Agrobio35 a organisé, avec le soutien de la FRAB Bretagne, une conférence de presse à La Guerche de Bretagne, le 30 Avril dernier, afin de détailler les conditions d’application de cette loi en Restauration Collective.

Qu’est-ce que ça change pour la restauration collective ?

Les restaurants collectifs (Scolaires et universitaires ; D’accueil d’enfants de moins de 6 ans ; hôpitaux et EHPAD ; Sociaux et médico-sociaux ; Pénitentiaires), devront au plus tard le 1er Janvier 2022, servir des repas comprenant, en valeur d’achat HT :

– 50% de produits répondant à l’une des conditions suivantes :
o Label Rouge
o L’appellation d’origine (AOP, AOC)
o L’indication géographique (IGP)
o La spécialité traditionnelle garantie (STG)
o La mention « issus d’une exploitation de haute valeur environnementale »
o La mention « fermier » ou « produit de la ferme » ou « produit à la ferme », pour les produits pour lesquels existe une définition réglementaire des conditions de production
o Produits issus de l’Agriculture biologique ou en conversion
o Ecolabel
o Produits issus du commerce équitable

– 20% de produits biologiques ou en conversion
A titre expérimental, à partir de Novembre 2019 au plus tard, les restaurants devront proposer au moins une fois par semaine un menu végétarien (protéines végétales et protéines animales telles que les œufs, le lait et le fromage). L’expérimentation sera menée sur 2 ans.
Les restaurants de plus de 200 repas/jour en moyenne sont tenus de présenter un Plan Pluriannuel de diversification de protéines incluant des alternatives à base de protéines végétales.

Affichage des restaurants :
A partir du 1er Janvier 2020, obligation d’information par affichage et par voie électronique des usagers des restaurants collectifs au moins une fois par an (composition des repas servis et les démarches pour développer l’approvisionnement en produits issus du commerce équitable)

L’évaluation du respect de la loi EGAlim ?
Les pourcentages seront calculés sur la base d’une année civile. Le bilan devra être transmis au plus tard le 31 Mars de l’année suivante.
L’expérimentation du menu végétarien fait l’objet d’une évaluation, notamment de son impact sur le gaspillage alimentaire, sur les taux de fréquentation et sur le coût des repas. Les résultats seront transmis au Parlement au plus tard 6 mois avant son terme (soit en Avril 2021 si les menus végétariens sont mis en place à partir de Novembre 2019).

Outils d’aide :
En Septembre 2019, un rapport devrait être remis au Parlement par le Gouvernement, évaluant, par catégorie et par taille d’établissements, les impacts budgétaires induits par l’application de cette loi (pourcentages produits de qualité et produits biologiques ainsi que le plan pluriannuel de diversification des protéines). Ce rapport comportera, le cas échéant, des propositions pour compenser ces impacts budgétaires. (Article 25)
Ainsi d’ici à l’automne 2019, l’Etat donnera des outils :
– D’aide à la décision
– De formulation de marché public
– De structuration de filières sur les territoires
– De formation du personnel pour atteindre les seuils et le plan pluriannuel de diversification des protéines.

Concernant la réduction des consommables en plastiques, Le Conseil constitutionnel a validé la fin de l’utilisation des bouteilles en plastique, gobelets, verres et assiettes jetables de cuisine pour la table, pailles, couverts, piques à steak, couvercles à verre jetables, plateaux-repas, pots à glace, saladiers, boîtes et bâtonnets mélangeurs pour boissons en matière plastique (avant le 1er Janvier 2020). Il en va de même pour les contenants alimentaires de cuisson, de réchauffe et de service en matière plastique (avant le 1er janvier 2025).

Plusieurs établissement d’Ille et Vilaine ont pris les devants et commencent dès maintenant le travail sur leurs approvisionnements et l’introduction d’un repas végétarien par semaine. Le restaurant municipal de La Guerche, proposant déjà 17% de produits bio (en valeur d’achat HT) dans ses repas, ne compte pas s’arrêter en si bon chemin. La mairie et l’équipe de cuisine souhaitent continuer dans leur progression en participant dès Septembre 2019 au Défi Cuisine à Alimentation Positive lancé sur le Pays de Vitré par Agrobio35. Ainsi le restaurant bénéficiera d’un accompagnement individuel mais aussi de temps collectifs (formation, sensibilisation, visite de ferme). Le but : définir un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs de la loi EGAlim d’ici 2022.

> Télécharger notre dossier de presse

 

Les missions d’Agrobio35

Agrobio35 accompagne les restaurants collectifs Brétilliens, vers une alimentation durable et de qualité en favorisant l’introduction de produits bio et locaux.
Pour cette année 2019, ce seront une vingtaine de restaurants qui seront accompagnés individuellement à travers différents projets : Défi Cuisines à Alimentation Positive sur le Bassin Versant du Semnon, Accompagnements individuels et sensibilisation des élus sur le Bassin Versant du Linon, Défi Cuisines à Alimentation Positive sur le Pays de Vitré… dans le but de définir un plan d’actions afin d’atteindre les objectifs de la loi EGALim d’ici 2022.
Vous avez un projet dans votre restaurant collectif vers une alimentation durable et de qualité, n’hésitez pas à contacter les chargées de missions restauration collective d’Agrobio35 :

  • Pauline CROS, p.cros@agrobio-bretagne.org , 02 99 77 09 52