Faciliter l’accès à une alimentation saine

Le réseau GAB/ accompagne les collectivités pour développer les de commercialisation sur leur territoire et faciliter l’accès des consommateurs à des produits biologiques locaux avec un budget si possible constant.

acces

Pourquoi développer la vente de produits bio en circuits courts?

Parce que tout le monde s’y retrouve !

  • Côté consommateur : c’est un bon moyen de s’approvisionner en produit de qualité, cultivés à proximité, d’une fraîcheur et d’une traçabilité indéniable
  • Côté producteur : en évitant les intermédiaires, il obtient une rémunération plus juste et la reconnaissance du consommateur
  • Côté territoire : c’est un meilleur bilan écologique (production respectueuse de l’environnement, maintien de la biodiversité et de la qualité de l’, limitation des transports…) et un impact socio-économique positif (relocalisation et pérennisation d’une activité agricole et des échanges locaux)

 

Comment une collectivité peut-elle développer la vente de produits bio en circuits courts?

En informant les citoyens des lieux et mode de distribution:

Des outils existent pour faciliter l’accès aux produits bio locaux du territoire. Des annuaires papier départementaux, une carte web interactive régionale, vous aideront à faire connaitre l’offre à vos habitants et/ou nouveaux arrivants. Des outils plus généralistes à destination du grand public peuvent également être mis à votre disposition pour faire connaître l’ biologique (expositions, plaquettes d’information…). Pour en savoir plus, rapprochez-vous de votre GAB !

En accompagnant la création de marchés, de points de vente collectifs…

Le réseau GAB-FRAB accompagne les collectivités dans la création de circuits de commercialisation permettant un accès à des produits bio et locaux tels que les marchés, magasins de producteurs, paniers, site de commandes en ligne … Cet accompagnement s’articule autour de la définition du , l’organisation de comités de pilotage, la mise en relation de producteurs avec la collectivité et la création et/ou mise à disposition d’outils de communication.

En soutenant les actions d’accompagnement à un changement d’alimentation

Le défi « Familles à alimentation positive » est un projet initié en Rhône Alpes par Corabio sur la ville de Lyon pour la première fois en 2012. Le principe ? Relever le défi d’augmenter sa consommation de produits bio sans augmenter son budget. Recrutées par des structures relai (centre social, MJC, centre médicaux-sociaux…), les familles sont organisées en équipes pour faciliter les échanges et l’entraide. Durant la totalité du défi, chaque famille effectue 3 relevés d’achats et participe à des temps forts (soirée de lancement, échanges avec un diététicien nutritionniste, visite de ferme, cours de cuisine,…). Peu importe d’où l’on part, l’essentiel est de progresser ensemble ! Cette expérience réussie à séduit au delà des frontières de la région rhône-alpine puisque un premier défi s’est lancé en , sur le Pays des Vallons de Vilaine en octobre 2014. Depuis, de nombreux défis sont organisés chaque année en Bretagne.

En appuyant la création de circuits de proximité à dimension sociale

En Bretagne, comme dans beaucoup d’autres régions, producteurs, consommateurs, acteurs sociaux élus locaux, citoyens,… participent à de nouvelles initiatives associant activités économiques et action sociale. Il s’agit de projet de circuits de proximité, vecteurs de plus de solidarités, car cherchant à donner accès au plus grand nombre à une alimentation de qualité au travers l’accessibilité sociale ou géographique ; et/ou accompagner à l’insertion économique et sociale des personnes plus éloignées du monde du travail.

 

En savoir plus : teritoiresbio.fr