Une Charte pour le réseau FNAB

De manière informelle, le réseau FNAB utilisait de longue date comme repère, la Charte de l’IFOAM publiée en 1972. Mais pour que le mouvement historique de la bio en France, construit par les producteurs (c’est une originalité Française) continue de pouvoir se repérer et préparer sereinement la bio de demain, il a semblé indispensable à notre Fédération Nationale de pouvoir écrire ses valeurs, au delà du cahier des charges.

Ce dernier reste bien entendu le socle incontournable de l’application pratique de l’agriculture biologique. Mais maintenant que la bio intéresse bien au-delà des militants (ceux de l’autonomie des agriculteurs, dont l’autonomie de décision, ceux de la santé dans et par l’assiette, du partage, de la convivialité et de la solidarité), il a semblé indispensable de préciser la bio que défendent les adhérents des GAB et toutes les associations de consommateurs, d’environnement et de santé qui nous appuient. La rédaction de la Charte a été confiée à un conseil des sages formé de tous les anciens présidents de la FNAB. Le document a ensuite été amendé une première fois lors des Journées d’Automne nationales du réseau, puis il est passé par les CA des GAB, puis a été une dernière fois amendé et finalement voté lors de la dernière Assemblée Générale de la FNAB qui se tenait à Paris le mois dernier.
Le choix du CA d’Agrobio35 a été de dire que les adhérents n’ont pas à signer ce document qui donne avant tout une direction commune et qui surtout place le progrès de chacun comme une valeur fondamentale. Par contre, le groupement est lui tenu, en tant que membre du réseau FNAB de s’assurer que ses actions sont bien conformes à la Charte. Il est à noter que d’autres organisations que les groupements d’agriculteurs bio pourront se prévaloir du mouvement de la bio et pour ce faire s’engager à défendre une bio conforme à la charte FNAB.

Retrouvez la charte à l’adresse suivante : www.fnab.org