La recherche en élevage

Photo 084

 

Action 1 : Impact de la conversion en Agriculture Biologique sur les élevages laitiers bretons

Depuis 2008, le nombre de conversions des systèmes laitiers bretons a été en nette augmentation. Ce ne sont pas moins de 169 fermes bretonnes qui se sont converties sur la période 2009-2010.Trois éléments ont expliqué cette tendance :

  • Un cahier des charges harmonisé au niveau européen depuis le premier janvier 2009
  • Le Grenelle de l’environnement, qui a positionné le développement de la bio comme objectif majeur des années à venir
  • Le prix du bio restant en niveau constant (420 €/1000 L) par rapport au prix du conventionnel.

Beaucoup d’exploitations laitières se sont donc lancées dans une conversion vers l’agriculture biologique, mais les systèmes de ces fermes ne correspondent plus forcément à ceux de leurs prédécesseurs, tant au niveau des stratégies alimentaires que de disposition du parcellaire. L’objectif de cette étude de 5 ans est d’identifier et quantifier les principaux critères (techniques et économiques) qui évoluent avec la conversion en agriculture biologique et d’établir un référentiel de critères technico-économiques. Cette étude de 5 ans est menée par le GAB d’Armor depuis 2010.

Coordination technique : Guillaume Michel, GAB22 – g.michel@agrobio-bretagne.org

 

Action 2 : « mise en place du pâturage hivernal : étude des impacts »

Depuis 2003, nous constatons des périodes de sécheresse plus ou moins prononcées. Les réponses apportées par la recherche et les éleveurs pendant ces périodes difficiles sont souvent axées sur l’augmentation des stocks (achat de fourrage, nouvelles cultures). Quelques éleveurs avec des pratiques innovantes en système herbager travaillent cependant sur l’allongement de la période de pâturage, notamment en testant le pâturage hivernal. Ces nouvelles pratiques ont-elles un impact sur les performances des animaux ou sur la production d’herbe au printemps suivant ? La productivité des prairies est-elle améliorée sur l’année ? Le réseau GAB-FRAB a lancé une expérimentale régionale sur le sujet depuis 2013. 12 fermes biologiques pilotes testant le pâturage hivernal seront ainsi suivies pendant 3 ans sur l’ensemble de la région. La pousse de l’herbe, mais aussi la portance des sols et l’évolution de la flore prairiale, seront mesurées au fil de l’année dans un paddock expérimental et un paddock témoin pour chaque site.

Coordination technique : Christophe Lefèvre, GAB56 – c.lefevre@agrobio-bretagne.org

 

 

Tags : , , ,