Adaptation des fermes aux aléas climatiques. Comment devenir plus résilient ?

Au terme de cette première année d’étude, quels sont les enseignements du programme CAP Climat ?

Le changement climatique est en marche et il se poursuivra dans les années à venir. Les prévisions du GIEC à l’échelle de la Bretagne présentent une évolution de la température moyenne annuelle allant de +1.5 à +4°C d’ici à l’année 2100. Le niveau de la mer à Brest est monté de 30cm depuis 1711 et le phénomène s’accélère. Les simulations réalisées en sud Ille-et-Vilaine sur la pousse de l’herbe dans les années futures (horizon 2050 – 2100) indiquent un décalage des périodes de croissance, accentué par un ralentissement d’été particulièrement marqué suivi par une repousse automnale très incertaine.

Face à ces constats, les Producteurs des communautés de communes du Pays de Redon et de l’Oust à Brocéliande ont souhaité s’engager. Le programme CAP Climat a permis sur l’année 2018 de recenser les pratiques d’adaptation mises en place par les producteurs de ce territoire. Pratiques permettant de limiter les effets des aléas et du changement climatique sur leurs systèmes de production. Initié en 2018 sur la base de financements issus de la marque Yves Rocher ainsi que de l’Agence de l’Environnement et de la Maitrise de l’énergie, le programme de recherche-action CAP Climat présente plusieurs objectifs en lien avec les attentes des producteurs :

•    Identifier et caractériser des pratiques jugées favorables à la résilience des fermes face aux aléas climatiques en production animale ruminants
•    Sélectionner des pratiques à tester/expérimenter.
•    Instaurer une dynamique locale de changement des pratiques des fermes biologiques et conventionnelles

Afin de servir ces objectifs, le comité de pilotage (Impliquant Le GAB56, Agrobio 35, La FRAB Bretagne, Le service agronomie du Groupe Rocher, L’ADEME, Oust à Brocéliande Communauté, Redon Agglomération, Le Syndicat Mixte du Bassin Versant du Trévelo, le Grand Bassin de l’Oust, l’INRA et l’IDELE) du programme CAP Climat a défini un plan d’action pour l’année 2018

•    Phase préparatoire permettant le cadrage de l’étude, sa contextualisation et le recrutement des producteurs intéressés par la dynamique
•    Phase d’enquêtes et d’entretiens individuels menés auprès de 15 producteurs (Certifiés Bio ou non) du territoire concerné
•    Phases de cadrage du projet et de priorisation des résultats à mettre en avant basées sur des réflexions collectives des producteurs investis

En vue de faire le bilan de cette première année sur le programme CAP Climat, un recueil des pratiques des producteurs qui mettent en place des adaptations aux changements et aléas climatiques sur leur ferme sera prochainement publié. CAP Climat s’oriente peu à peu vers de l’expérimentation.

 

Pour en savoir plus : Téléchargez le dossier de presse Cap Climat

Tags : , , , , ,