Covid 19 – Point d’info hebdo #1

Chaque semaine, nous vous faisons un pont d’information sur nos travaux et nos avancées aux service des agriculteurs bio.

La FNAB partenaire de la plateforme officielle dédiée aux secteurs d’activité et entreprises jugés prioritaires

Si vous devez faire appel à de la main d’œuvre pour remplacer des salarié-e-s malades ou pour recruter des saisonniers, Pôle Emploi a mis en place une plateforme officielle dédiée aux secteurs d’activité et entreprises jugés prioritaires :

https://mobilisationemploi.gouv.fr/#/accueil

Le réseau FNAB fait partie des premiers partenaires de cette plateforme officielle de recrutement. Elle va permettre aux demandeurs d’emploi de bénéficier d’un cadre contractuel et juridique clair et sécurisant, et aux agriculteurs et agricultrices d’être accompagné-e-s dans leur recherche de main d’œuvre sur cette période exceptionnelle.

Vous pouvez y déposer vos offres d’emploi. Vous serez recontacté par un-e conseiller-ère pour préciser votre besoin. Pôle Emploi peut aussi vous accompagner pour faciliter le recrutement.

Vous trouvez ci-après les documents ressources afin de mettre en place toutes les mesures nécessaires en termes d’organisation du travail sur vos fermes.

 

Certification. Les contrôles bio suspendus

Le Ministère de l’agriculture a décidé de suspendre, jusqu’à nouvel ordre, tous les contrôles bios (auprès des producteurs comme des entreprises).
LA FNAB, participera à une réunion avec l’INAO, CEBIO (syndicat des OC) et les autres familles professionnelles pour évoquer les impacts et les questions à régler (par exemple comment peut-être maintenue l’édition des certificats). Nous vous tiendrons au courant.

En Bretagne, les OC ont pour la plupart fermé leurs locaux et les salariés travaillent à distance. Afin de répondre à des questions éventuelles, des solutions dématérialisées d’informations ont été mises en place.

Pour en savoir plus, la FNAB a rédigé un article décrypte les conséquences de cette décision : https://www.produire-bio.fr/articles-pratiques/covid-19-impacts-sur-la-certification-bio/

 

Production & Filières – nos points de vigilance

Maraichage et vente directe : les producteurs s’adaptent

La fermeture des marchés a entraîné des difficultés pour les producteurs qui écoulaient majoritairement leur production via ce circuit de distribution. A ce jour, il reste difficile de mesurer l’impact de la crise. Certains marchés ayant finalement été maintenus par arrêtés locaux, les producteurs sont dans une phase d’adaptation au cadre réglementaire au jour le jour.

Voir le communiqué de presse FNAB – Confédération paysanne : https://fnab.org/images/26032020_CPFNAB_marches_VF.pdf

Lait en circuit long : peu de difficultés en bio recensées, vigilance en conventionnel

La filière longue a été peu été touchée par la crise pour l’instant. Certaines unités de transformation à la ferme sont à l’arrêt, mais les producteurs peuvent se reporter sur de la collecte à destination de la pasteurisation par exemple. Certains collecteurs incitent tout de même à la réduction de volume. Nous sommes actuellement en train de faire un état des lieux de la collecte bio bretonne. Plus d’infos à venir.    

Agneau : craintes sur les ventes pendant la période de Pâques

Une part importante de la production et des ventes annuelles d’agneau se font dans la période de Pâques. Or, les conditions du confinement risquent d’affecter la demande, ce qui pourrait impacter durement les fermes concernées. Pour l’instant, les ventes n’ont pas ou peu bougé, et les producteurs envisagent de vendre sur le circuit conventionnel ce qu’ils ne parviendraient pas à vendre en bio. Il est difficile de mesurer à ce stade l’impact sur les fermes bio.

Alimentation animale : vigilance sur les approvisionnements

La FNAB a échangé avec les syndicats d’alimentation animale, lors d’une réunion organisée par l’INAO, le 24 mars dernier. L’objectif était d’exposer les difficultés potentielles d’approvisionnement en alimentation conforme au cahier des charges, liées à la crise actuelle. Le principal enjeu pour la bio concerne l’aliment protéique, notamment les monogastriques. Les producteurs d’aliments souhaitent que l’INAO se prépare à accorder des assouplissements du cahier des charges. La FNAB sera vigilante à ce que ces décisions n’interviennent qu’en dernier recours.

Un travail pourrait être mené avec la commission grandes cultures de la FNAB, pour mieux appréhender les disponibilités en matière première bio conforme au règlement.

Viandes. L’équilibre matière difficile à trouver

La fermeture ou l’inaccessibilité de certains circuits de commercialisation (RHD, marchés, …) pose question en termes d’équilibres matières. L’exemple est donné de l’augmentation de consommation de steaks hachés en viande bovine au détriment d’autres pièces bouchères. Sur d’autres filières, comme la filière porcine, les impacts de cette période de confinement sur l’équilibre matière sont difficiles à mesurer.

PISTES D’ACTION ET PERSPECTIVES

Il est encore trop tôt pour mesurer l’impact de la période de confinement sur les fermes bio. Néanmoins, si les difficultés identifiées entrainaient un risque de cessation d’activité sur certaines fermes, il serait nécessaire d’adapter les mesures existantes de soutiens aux entreprises (voir ici>>), qui ont été jugées insuffisantes par le réseau FNAB. Plusieurs mesures/actions sont évoquées à ce jour, sans être validées :

  • Abaissement du seuil de perte de chiffre d’affaires donnant droit à l’aide forfaitaire de 3500€. Ce seuil est aujourd’hui à 70% (à partir de 70% de perte de CA, on a le droit à l’aide), ce qui fait de cette aide une compensation à la cessation d’activité, et non pas une aide permettant de « passer le cap ».
    • Dans le même esprit, il est envisagé d’avoir recours au mécanisme de calamité agricole, qui octroie une aide en cas de perte de 30% de la production.
  • Mise à disposition de facilités de stockage pour les productions périssables (type agneau), afin de permettre de reporter les ventes sur la période post-confinement
  • Solliciter la GMS pour qu’elle participe à un effort de solidarité, dans la mesure où elle engrange une part énorme de bénéfices pendant cette période.

Par ailleurs, la Commission européenne rend plus facile l’octroi d’aide aux entreprises pendant cette période, à la condition qu’il ne s’agisse pas d’une aide de compensation à une baisse des prix.

N’hésitez pas à nous remonter vos questions, remarques, difficultés. Nous sommes là pour vous.

 

 

Vente Directe. Adoptez un bonplanbio

  1. C’est le nombre de visites sur bonplanbio.fr au mois de mars. C’est quasiment 5 fois plus que le nombre de visites reçues sur notre carte interactive au mois de février. Effet Coronavirus ? C’est possible. Les consommateurs se sont tournés vers de nouveaux lieux de vente et ont cherché à s’approvisionner directement auprès de producteurs alors que les supermarchés ont été pris d’assaut puis les marchés de plein vent interdits.

Bonplanbio est une carte interactive, actualisée en temps réel, qui recense les points de vente de produits bio locaux des agriculteur.trice.s bio. Gratuit pour les adhérents du réseau FNAB.

Pour figurez sur la carte. Contactez + contact.

 

 

Les liens utiles

Vos questions, nos réponses. Depuis le début de la crise du COVID 19 et l’annonce des mesures de confinement, l’ensemble du réseau FNAB est à pied d’œuvre pour soutenir l’ensemble de producteur.trice.s bio, ainsi que le GAB et les GRAB. Quotidiennement, elle fait remonter au Ministère les questions émanant du terrain afin d’y apporter les meilleures réponses dans les meilleurs délais. A ce titre, elle participe très activement à la Foire aux questions mise en place sur le site de l’APCA (Assemblée permanente des Chambre d’agriculture), aussi bien pour apporter des réponses à des questions liées aux spécificité -s de la production bio qu’à des questions d’ordre plus général (droit du travail, vente directe, etc. – )

Accéder à la FAQ de l’APCA : https://chambres-agriculture.fr/exploitation-agricole/gerer-son-entreprise-agricole/coronavirus/

Mesures de soutien aux entreprises. Le gouvernement a mis en place des mesures de soutien immédiates aux entreprises. Elles sont en cours d’expertise pour vérifier qu’elles concernent bien les exploitations agricoles : https://www.economie.gouv.fr/coronavirus-soutien-entreprises

 

Votre GAB vous accompagne

Conseil à distance, informations techniques, soutien moral… Nous sommes là pour vous !  Pensez à bien mettre les coordonnées de vos équipes

 

Réseau GAB-FRAB – 3 avril 2020 – Tous droits réservés