Premiers réflexes face à la sécheresse

La situation de se précise sur une bonne partie de la Bretagne. Il devient indispensable pour les éleveurs d’anticiper…

Anticiper leurs achats de fourrage et les éventuelles demandes de dérogation. A terme, la question de l’adaptation des systèmes devrait aussi être posée. Face aux manques de fourrages, le Réseau agriculture durable fait marcher la solidarité inter-régions et entre les productions. Il a décidé de mettre en relation ce qui ont et ceux qui recherchent des fourrages. Des annonces d’offre et de demande en fourrage, bio et non bio, sont disponibles sur le site de La Granjafoin : La granjafoin

Des conseils à considérer

Après deux années sèches, penser à anticiper la réduction du troupeau devrait devenir un réflexe. L’achat de fourrage aussi. A noter toutefois, que les éleveurs laitiers sont exclus du dispositif de sous réalisation des quotas, depuis la dernière campagne. Ils bénéficient donc d’une dérogation leur permettant d’être en sous réalisation sans pour autant prendre le risque de perdre du quota. Dernier conseil des techniciens du réseau : penser aussi à utiliser la paille bio pour l’alimentation et non en tant que litière.

La dérogation

Si en dépit des actions conseillées précédemment, vous estimez avoir besoin d’une dérogation pour acheter des aliments conventionnels, voici la démarche à suivre :
• La demande doit être faite auprès de votre organisme certificateur
• Les dérogations sont individuelles, chaque demande sera étudiée au cas par cas.
• La demande doit être faite avant d’avoir acheté le fourrage conventionnel. Si des éleveurs ont des stocks de fourrage conventionnel restant de leur dérogation 2010, ils ne peuvent pas les utiliser tant qu’ils n’ont pas obtenu une nouvelle dérogation puisque la précédente dérogation s’est achevée à la mise à l’herbe. En revanche, ils peuvent le stocker en l’attente, à condition de prévenir leur OC.

Si vous estimez que vous aurez besoin d’une dérogation, demandez-là le plus tôt possible de manière à pouvoir étaler le conventionnel dans la ration toute l’année, au lieu de le donner en bloc pendant les mois d’hiver.

Et bien d’autres conseils et informations dans SymBIOse n°158

Tags :